dimanche, 26 septembre 2010 00:00

L'attérissage et l'aéroport chinois

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Toujours sur le flash-back, nous sommes maintenant le:

samedi 25 septembre, aéroport de Pudong, Shangai, Chine, ~16h30 (heure locale):

Le vol a duré 10h, c'était plutôt bruyant et inconfortable. Deux points positifs: j'ai bien réussi à gérer mon sommeil en fonction du décalage horaire et j'ai pu regarder "Le dernier maître de l'air" ainsi que "Alice aux pays des merveilles", la version Burton.
L'avion vient de rejoindre sa place, on attend maintenant le feu vert de l'immigration chinoise pour descendre. Une fois obtenu, c'est direction le contrôle des papiers, puis récupération valise et enfin douane.
Il doit être environ 17h quand je sors de l'aéroport, direction les taxis. J'ai l'immense chance de pouvoir tomber sur un chauffeur qui parle bien l'anglais, du coup on discute pendant les 50 min de trajet. Les taxis shanghaiens sont pour la plupart de marque Wolkswagen , ont  toujours des housses blanches sur les sièges et une coque en PVC transparent isole le conducteur. Le code de la route chinois (si il existe) est différent du nôtre. Ici on ne boucle pas sa ceinture (pour la plupart), on double par la droite, on roule au milieu des lignes blanches, des zébras...mais c'est toujours précédé de coups de klaxon et de pleins feux pour avertir les autres conducteurs. Cependant, ils ne conduisent pas vite, même sur autoroute.

Premier transport et premières agréables découvertes: les panneaux sont en caractères chinois et doublés en pinyin (caractère latin), ça va grandement faciliter les déplacements. Ensuite aux niveaux des grosses intersections on trouve des panneaux LCD affichant le trafic routier sur la route actuelle, les voies qui la rejoignent et les voies qui en sortent. Le système a 3 couleurs: rouge, orange et vert. A cette heure-là (sortie des bureaux) j'ai eu droit à de beaux rouges. Pas grave, le chauffeur en a profité pour me montrer les immeubles connus et me citer son film français préféré: Taxi(si si, c'est promis). Au final, 50 km, 50 min, 180 yuan soit 23€.

Je me retrouve à 18h10 à mon hôtel qui est, en fait, une location d'appartement avec un service d'étage. J'entre dans le bureau pour aller prendre ma clé, je fais signe au gérant et sors mon premier "do you speak english ?" et là c'est le drame: le monsieur agite aussitôt les bras, il ne parle pas un mot d'anglais, je réalise alors ma chance avec le taxi. Qu'à cela ne tienne je sors de ma poche mon guide de mandarin, je me présente, lui-tends la feuille de résa et je demande la confirmation de l'accès Internet (mon tél ne marchant pas, je n'ai pu prévenir personne en France de mon arrivée).

Je rassure tout le monde (surtout ma mère): je suis bien arrivé. La chambre est sympa, je décide de faire un tour du quartier pour prendre mes repères.

La circulation est encore dense. Anecdote: on peut voir des compteurs juste au-dessus des feux routiers et piétons, ils indiquent les 15 dernières secondes avant le passage au rouge.
C'est marrant de voir comment des buildings de 60 étages côtoient des maisons de 3 étages, qui me rappellent vaguement les quartiers résidentiels anglais.

J'ai donc fait un tour, maintenant c'est à la douche et au dodo. Mais là deuxième anecdote: fait les verrous se tournent à l'envers: il faut donc tourner dans le sens horaire pour verrouiller une porte. Ils sont fous en Chine !

Chambre

Lu 35 fois
Florian

Passionné par les voyages, je vous fais découvrir mes destinations et mes itinéraires.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Choix de la Langue