vendredi, 01 octobre 2010 05:19

Carrefour

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aujourd'hui (vous avez remarqué, je commence souvent comme sur VDM), grasse matinée puis courses à Carrefour.

Alors là ça mérite un article.

Tout d'abord on commence par le déplacement: on a 5 modes de déplacement à Shanghai:

  1.  à pieds: très long car à certaines grosses intersections on peut attendre jusqu'à 5 minutes (et des vrais minutes) avant de pouvoir passer. Pas moyen de passer au rouge vu la circulation et les règles de conduite (on peut brûler le feu rouge si on tourne à gauche et à droite sauf si présence d'un policier pour la circulation).
  2. à vélo: là encore c'est prendre des risques. Il faut bien rester dans le peloton et être attentif, perso je ne m'y risquerais pas, mais c'est une habitude à prendre je pense.
  3. en métro: pas encore testé, il parait qu'il est pas mal à Shanghai. En tout cas, au vu du plan, la ville est bien desservie.
  4. en taxi: les taxis tournent 24h/24, c'est vraiment pas cher et ils y en a de partout.
  5. le bus: juste pris pour aller à Carrefour.
Il y a 10 lignes qui sillonnent 2 ou 3 quartiers de Shanghai pour vous emmener gratuitement au centre commercial Carrouf, il faut noter que ce Carrefour est seulement l'un des 3 ou 4 qui sont à Shanghai. C'est incroyable, mettre 10 lignes de bus, juste pour un Carrefour, départ toutes les heures, de 7h à 18h. Et le tout gratis.
Arrivé au Carrouf, grande galerie marchande sur 2 étages puis Carrouf sur 2 étages. Tout est en chinois (surprise !) avec des fois de la traduction anglaise. On trouve quand même des produits français (fromages surtout) de marque Carrefour, comme en France.
Y'a bien sur des trucs sympas du genre: ici le monsieur propre a des cheveux (oui oui) et il s'appelle Mr. Muscles. Lorsqu'on prend l'escalator pour passer d'un niveau à l'autre, vous trouvez des rayons avec des articles sur les côtés. Au rayon viande, on trouve de la viande en vrac dans des bacs, les chinois la prennent et la reposent, ça passe par pas mal de mains pas toujours très propres, enfin bon on a le choix de prendre de la viande sous plastique aussi. Tous les 5 mètres on trouve des vendeurs avec des micros et des enceintes pour vendre la toute dernière serpillière. Les caddies sont libres d'utilisation donc pas besoin de jetons et on les laisse en vrac à la sortie de la caisse ou au pied des bus, un type vient les collecter en moins de 2 minutes.
Résultat des courses: 40€ pour une semaine complète, matin, midi et soir.
Elle est pas belle la vie !
Ensuite retour à la maison, là je me dit: "de la viande, de la viande !" du coup je chauffe mon steak pour me le bouffer comme un chinois, c'est-à-dire à 18h30. Sauf que j'avais oublié qu'ici pas de fourchette. A cause des baguettes, j'ai du couper la viande en lamelles pour manger, tout le jus est parti, dommage. J'ai quand même pu bien en profiter.
Bon je m'arrête là pour aujourd'hui. Demain je vais essayer de prendre des photos du quartier.
Lu 41 fois
Florian

Passionné par les voyages, je vous fais découvrir mes destinations et mes itinéraires.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Choix de la Langue